Tout savoir sur les adjuvants du béton

Généralement intégrés parmi les éléments qui composent le béton, les adjuvants agissent sur les caractéristiques principales de la matière. Ces produits chimiques transforment la consistance du béton et bouleversent son processus de conversion. Ils existent sous de multiples variétés et s’utilisent dans différents contextes. Réalisez avec nous un tour d’horizon sur ces adjuvants du béton. 

Quels sont les adjuvants pour béton?

Il s’agit de produits chimiques couramment ajoutés aux ingrédients qui composent le béton. Devenu indispensable dans la fabrique de cet ouvrage, cet outil a le mérite de bouleverser la qualité du mortier et de lui joindre des propriétés supplémentaires. Il ne constitue qu’une faible dose de la masse. Et leur usage permet considérablement de modifier le temps de prise, d’altérer l’étanchéité du produit… 

Selon les normes définies NF EN 934-2 et le Référentiel de la marque NF, les adjuvants du béton se traduisent par les produits incorporés dans la préparation du mortier ou du coulis au moment du brassage du mélange. Leurs actions contribuent à améliorer les propriétés du béton. Ils agissent au moment où le coulis prend ou lorsque celui-ci se durcit. Cet élément comprend une dose inférieure à 5 % en masse de la teneur en ciment du béton.   

Les types d’adjuvants

Dans la mesure où les propriétés de votre béton varient suivant ses principaux composants, vous devez utiliser chaque produit dans un but spécifique. La présentation des multiples adjuvants vous aide à comprendre l’élément à choisir dans une circonstance précise. 

Utilisation de retardateurs de prise du béton

Il s’agit de produits qui ralentissent le temps de la prise. Ils empêchent l’hydratation du béton et sont utiles dans les zones où la chaleur est assez forte. Ces éléments évitent au béton de se sécher et de se durcir rapidement. Dans la mesure où le transport du coulis se maintient sur une longue distance, le recours à ce produit contribue à maintenir la qualité du mortier. 

Cet outil répond alors aux contraintes du bétonnage par temps chaud. Il aide les ouvriers à gagner du temps pour tout mettre en œuvre. Cet élément réduit également les risques des fissures dans le bloc. Au contraire, il augmente le délai d’utilisation du coulis et maintient la maniabilité du produit.     

Utilisation d’accélérateurs de prise du béton

Le mode d’utilisation de ce produit se dévoile dans son nom. L’accélérateur de prise de béton abaisse le temps de prise. Si l’élément prend généralement des heures à se sécher, avec l’ajout de cet ingrédient, quelques minutes pour durcir. Son utilisation raccourcit la durée de l’opération et vous permet de gagner un rendement plus élevé. 

Ce composant se présente généralement sous forme de liquide ou de granulé. Il s’adjoint aux traitements avant ou après le malaxage. Le dosage de ce produit dépend de la nature du projet. Pour les travaux de gros œuvres, la construction de bâtiments et autres ouvrages, les ingénieurs utilisent 1 à 3 % d’accélérateurs de prise de béton par rapport au volume de ciment.    

Utilisation de plastifiant pour le béton

L’usage de cet ingrédient permet d’accroître la résistance mécanique du béton. Ce supplément s’additionne également au mortier de ciment et de chaux. Il s’utilise sur les mortiers d’enduits. Il se dévoile sous un format liquide concentré. Ce type d’adjuvants pour béton contribue à améliorer la résistance du produit. Il lui confère plus de solidité et une immuabilité face aux intempéries. Peu importe le type d’agression de l’extérieur, le béton bénéficie d’une tenue optimale. 

Cet ingrédient vous permet également d’économiser vos dépenses en ciment. En effet, dans la réalisation de mortier d’enduit, si vous avez recours à cet adjuvant en béton, vous baissez en moyenne 50 kg/m3 la quantité de ciment nécessaire dans vos ouvrages. Sans ce produit, vous devrez utiliser cette différence pour bénéficier d’un mortier de plasticité identique. En outre, ce composant protège le béton de la ségrégation, du ressuage et de la décantation des sables. Comme il est dépourvu de chlorures, vous n’avez rien à craindre pour vos armatures en acier.       

Utilisation des hydrofuges pour le béton

Le béton hydrofuge affiche une haute résistance aux pénétrations d’eau. Avec des défauts au niveau de l’étanchéité et un souci d’infiltration d’eau, la qualité de votre béton devient moindre. Ce problème conduit à l’apparition des moisissures, de l’humidité et de l’inondation. Voilà pourquoi il importe de recourir à ces adjuvants pour béton. L’hydrofuge s’applique en plusieurs couches sur la surface durcie. Il y a aussi les hydrofuges de masse liquide qui s’ajoute dans l’eau du gâchage du béton. Il apporte une cristallisation complémentaire pour restreindre la perméabilité du mélange.  

Les entraineurs d’air

Ces adjuvants pour béton forment des microbulles d’air à l’intérieur de la structure. Celles-ci servent de vase d’expansion dans le béton qui durcit. La technique est requise pour accroître la résistance du béton lorsque ce dernier est soumis au gel et au déverglaçage de l’hiver.  

Les produits de cure

Cette variante d’adjuvant pour béton se traduit en liquide à pulvériser sur la surface des bétons frais. Le produit agit directement sur la surface en formant une pellicule étanche. Il va limiter l’évaporation de l’eau et empêche la déshydratation du béton ou du mortier dans les quelques jours à venir. Son utilisation conditionne la qualité du béton et réduit les risques de fissuration.

Cet adjuvant pour béton est à appliquer sur la surface dès que celle-ci devient plus mate. Cette opération se lance au plus tard dans les 30 min qui suivent le tirage du béton.    

Les agents de mouture

Ces adjuvants pour béton rejoignent le concentré de ciment, de sable et d’eau au moment du broyage. Ils empêchent l’agglomération du ciment. Ce composant permet d’améliorer la qualité du produit fini. 

adjuvants dans le béton frais

Pourquoi ajouter un adjuvant dans le béton?

Parce que la qualité du béton dépend de ses composants et du mode de traitement qu’il a subi, le recours à tels ou tels adjuvants doit être bien pensé. La nature du résultat final dépend de ces paramètres de composition et de la procédure de sa mise en œuvre. 

À l’aide de ces suppléments, le béton est plus facile à manier et à adapter sur différents types d’ouvrages. Avec l’usage intensif et de plus en plus courant de ces éléments, les adjuvants sont devenus des composants de base du béton.  

C’est par ces différents adjuvants que vous pouvez obtenir du béton qui affiche :

  • Plus de résistance mécanique,
  • Plus de résistance aux chocs,
  • Une haute résilience face à l’abrasion
  • Ou encore face au gel et les diverses intempéries,
  • Une immuabilité face aux produits chimiques,
  • Une imperméabilité élevée, 
  • Plus d’esthétisme et possibilité de choisir entre différentes couleurs.

Ainsi, ces éléments constituent de véritables atouts supplémentaires pour améliorer les contraintes de la mise en œuvre du béton. En effet, leurs utilisations vous aident à :

  • Optimiser ou alléger les coûts de la production,
  • Favoriser les conditions de travail,
  • Agir sur les modalités de l’application et du traitement du coulis : Le recours à des adjuvants permet de maintenir la qualité du béton même en cas d’humidité, de température peu favorable ou d’autres contraintes. 
  • Revoir les délais imposés,
  • Faciliter et rendre moindre les contraintes d’exécution et de manutention du produit,
  • Améliorer le rythme de rotation des coffrages et celui de la manutention de chaque pièce.