Bétonnage par temps froid? Pourquoi éviter?

Pour des raisons liées au délai de livraison et de finition de l’ouvrage, vous pouvez être amené à devoir effectuer un bétonnage par temps de froid. Toutefois, il faut savoir que le gel est un élément qui peut considérablement dégrader le béton.

Les températures froides agissent, le plus souvent, de façon néfaste sur les principes actifs du béton. Toutefois, malgré les difficultés de la tâche, il est bien possible de réussir un parfait bétonnage en hiver. Dès lors, comment faire pour bien s’y prendre ? Ce guide complet vous donne toutes les astuces utiles… 

Bétonnage par temps froid : Est-ce nécessaire? 

Il faut dire que béton et gel ne font, dans la plupart des cas, jamais bon ménage. En effet, le froid peut altérer voire fissurer le béton durant son cycle de gel et de dégel. Il est alors nécessaire d’être particulièrement minutieux lorsque vous envisagez de réaliser un bétonnage en hiver. Par ailleurs, notez qu’il vous sera pratiquement impossible de le faire quand la température est inférieure à 5°C.

Une telle fraîcheur va considérablement dégrader la structure mécanique et physique du béton. Tout de même, il existe des techniques qui vous aideront à effectuer un excellent bétonnage en temps de froid. 

Quelle solution pour un béton résistant au gel?

Afin de rendre le béton résistant au gel, les spécialistes recommandent les techniques suivantes : 

  • Générer une quantité suffisante de chaleur pour le béton frais

Pour ce faire, l’une des idées consiste à chauffer continuellement l’eau de gâchage. Par ailleurs, il est primordial de veiller au maintien de la même température lors du transport du béton au chantier. Enfin, l’entreprise de générer de la chaleur se poursuit jusqu’à la mise en œuvre. Dans ce cas, le principe actif se fera au niveau du coffrage.

Il est, à ce propos, préférable d’utiliser des coffrages en bois au détriment de ceux en métal. Ils garantissent une meilleure isolation thermique du béton. Retenez, en dernier ressort, que le stockage du béton doit être réalisé à l’abri du froid. A défaut de cela, il faudrait envisager l’usage d’injection de vapeur au niveau du malaxage (avant le déversement). 

  • Bien protéger le mélange préparé

Il est aussi nécessaire de bien protéger le béton préparé. Pour ce faire, les experts recommandent d’utiliser des coffrages à base de calorifugeage et dotés d’une isolation maximale. Ce procédé permettra de maintenir l’hydratation du ciment même si les températures sont très basses. Enfin, il est conseillé également d’utiliser une bâche isolante pour protéger les surfaces du béton. 

En définitive, notez que la solution ultime pour rendre le béton résistant au gel est l’entraineur d’air. Par le biais d’un système bien particulier, l’entraineur d’air préviendra la fissuration du béton en dépit de son contact avec le froid. Cet adjuvant aura pour rôle de créer des cavités pour accueillir l’eau émanant du gel. Il s’agit du « vase d’expansion » dont le but est de laisser des poches pour l’eau provenant du gel en température froide.  

Béton gel

Les actions possibles selon les températures

Faudrait-il le rappeler, le froid retarde considérablement la prise et le durcissement du béton. Ainsi, il est conseillé d’utiliser des adjuvants dont un réducteur d’eau et/ou un accélérateur de prise et de durcissement. Ceci dit, notez aussi que plusieurs actions peuvent être entreprises selon les degrés de température : 

  • Quand la température est comprise entre 5 et 10°C, vous pouvez utiliser des produits de cure. 
  • Lorsque la température oscille entre 0 et 5°C, il vous est possible, entre autres, d’effectuer un dosage adéquat du ciment, de faire un surdosage, de réduire la quantité d’eau et de protéger le béton en phase de durcissement. 
  • Quand la température se situe entre -5°C et 0°C, il faudra générer de la chaleur (en réchauffant l’eau de gâchage) mais également la conserver (à l’aide d’un calorifugeage). 
  • Enfin, lorsque la température est inférieure à -5°C, il vous est fortement déconseillé de bétonner. Alors, évitez de le faire ! 

Précautions à prendre pour le bétonnage par temps de froid

A vrai dire, lorsque les températures frisent -5°C, il est préférable de ne pas envisager de bétonner. Mais, si vous êtes dans l’obligation de le faire, vous devez prendre plusieurs précautions à l’avance. Il est avant tout nécessaire de prendre ses mesures : 

  • Utiliser un accélérateur de prise et de durcissement pour adapter la structure du béton
  • Utiliser des granulats non gelés 
  • Maintenir sous une température chaude le béton frais
  • Assurer une protection optimale de l’ouvrage et, même au-delà des délais prévus. 
  • Préserver les coffrages du froid 
  • Eviter de faire du bétonnage en fin d’après-midi

A cela, s’ajoutent des précautions quant à la formulation du béton. En effet, il est recommandé d’utiliser un ciment de type r, de classe 42,5 ou 52,5. Par ailleurs, il faut privilégier les ciments à durcissement rapides et à forte teneur en chaleur tels que ceux de type CEM I. 

Retenez qu’il est aussi très important d’effectuer au préalable une étude de la compatibilité du ciment et des adjuvants choisis dans des situations proches du climat du chantier. 

En définitive, notez que les granulats devront être stockés à l’abri du froid. A défaut, il est recommandé de les introduire au niveau du malaxage par le biais d’injection de vapeur. 

Pourquoi éviter l’exécution par les temps froids?

Le gel et le dégel ont des effets néfastes sur les principes actifs du béton. Le froid aura des incidences regrettables sur la qualité du bétonnage (fissuration, retard dans le durcissement, etc.) et, par ricochet, sur la résistance de l’ouvrage.

Plusieurs éléments liés aux températures basses risqueront de mettre en péril aussi bien la qualité que la pérennité de votre construction. Ainsi, pour toutes ces raisons, il est préférable d’éviter de réaliser le bétonnage par temps froid.

Une telle entreprise serait très risquée et est, par conséquent, fortement déconseillée. Cependant, si vous décidez de le faire pour respecter les délais d’exécution, vous disposez désormais de toutes les astuces utiles !