Tout savoir sur le joint de dilatation du béton

Les variations de température et d’hygrométrie ont un impact négatif sur les constructions en béton.

Les dalles peuvent se fissurer ou se rompre, à cause de légers déplacements horizontaux ou verticaux. Pour y remédier, il est recommandé de poser des joints de dilatation.

Définition

Comme bon nombre de matériaux, le béton peut se dilater et rétracter en fonction des changements climatiques. Les dalles subissent des variations de longueur et de volume sous l’effet du chaud et du froid. Ces dernières se déplacent légèrement et peuvent s’entrechoquer.

Il faut donc préserver l’infrastructure avec des joints de dilatation. Ces derniers servent à absorber les variations de dimensions du béton.

Avantages du joint de dilatation du béton

Les joints de dilatation sont incontournables pour réaliser des infrastructures en béton :

  • Ils sont solides et gardent en tout temps leur efficacité.
  • Ils permettent de préserver l’intégrité des constructions ;
  • Ils empêchent la fissuration et la cassure des dalles en béton.

Quand ils sont posés, les joints de dilatation permettent de subdiviser une surface dallée en plusieurs petits panneaux indépendants. Cette technique assure une stabilité de la structure en béton.

La pose des joints permet de réduire considérablement la pression qu’exerce le vent sur les ouvrages. Enfin, les impacts des vibrations provoquées par les engins sont réduits grâce à la présence des joints.

Faire les joints de dilatation beton en pvc
Joints en PVC

Des applications ?

Il est recommandé de poser des joints de dilatation quand :

  • La superficie de la zone à traiter est supérieure à 40m2 ;
  • Les dalles en béton ont une portée supérieure à 15 m.

On tient aussi compte de plusieurs paramètres tels que les conditions climatiques de la région, la configuration du site… Le but de cette technique, c’est d’avoir une dalle qui comporte des panneaux indépendants et solides. On peut donc poser ces joints sur :

  • Les trottoirs ;
  • Les routes ;
  • Les parkings ;
  • Les patios.

Caractéristiques

L’espace entre deux structures en béton est appelé joint de dilatation du béton. Cet espace est d’environ 4 cm. Son rôle, c’est d’absorber l’expansion des dalles en béton sous l’effet de la chaleur et du froid.

Le joint de dilatation du béton doit être posé tous les 20 ou 30 mètres, selon le document technique unifié (DTU). Ce dernier est un texte applicable aux marchés de travaux de bâtiment en France.

La pose est recommandée pour les bâtiments mitoyens et les grandes surfaces dont la superficie est supérieure à 40 m2. De ce fait, la technique ne concerne pas en général les petites infrastructures des particuliers.

L’espace entre les structures se bouche avec des matériaux résistants et qui peuvent se comprimer. On utilise généralement des couvre-joints en caoutchouc, en silicone, en aluminium, en acier… Le couvre-joint utilisé doit s’emboîter dans l’espace concerné.

Joints dilatation en paves
Joints dilatation en paves

Comment faire ?

Il existe deux manières d’obtenir un joint de dilatation du béton. Les maçons peuvent :

  • Créer eux-mêmes cet espace ;
  • Couper le beton;
  • Utiliser des joints profilés PVC.

Les joints profilés PVC sont pratiques pour résoudre les problèmes d’étanchéité, de protection, d’isolation ou d’insonorisation.


On peut aussi recommander les joints pour les surfaces irrégulières. Le maçon devra s’assurer qu’ils ont été placés de manière proportionnelle sur la zone à traiter.

Sur une surface d’environ 60 m2, on peut poser trois joints. Mais, comment crée-t-on un joint de dilatation du béton ?

Comment ça marche ?

Pour créer les joints, on utilise une multitude de techniques.

  • Le coulage en deux temps ;
  • Le découpage du béton ;
  • La mise en place de pavés.

Concernant le coulage en deux temps, le spécialiste peut décider de réaliser un côté dans la matinée. Le second côté sera fait dans la soirée. Il faut prendre le soin d’utiliser une feuille en polystyrène fine pour séparer les côtés.

Quant à la deuxième technique, elle consiste à découper le béton avec une disqueuse. Mais, l’opération doit être réalisée après la mise en place du béton.

Enfin, le maçon peut aussi mettre sur la surface à traiter des pavés. Ceux-ci seront installés de manière à créer un espace d’environ 4 cm entre eux.

Par ailleurs, pour une terrasse, il est conseillé d’utiliser une feuille de polystyrène qu’on pose entre la dalle et le mur extérieur. Le maçon devra aussi recourir aux couvre-joints.

La pose de joint de dilatation du béton

On suit plusieurs étapes :

  • Le quadrillage de la surface à traiter ;
  • Le positionnement des joints profilés PVC sur un film polyane ;
  • Le maintien des joints avec des plots de ciment.

Le quadrillage permet au maçon de savoir exactement les lieux où il doit poser les joints. Le film polyane est une bâche en plastique placée sous une dalle en béton afin d’éviter les remontées d’eau.

Decoupe dalle beton - joints
Decoupe la dalle

(Voyez sur Amazon le mastic pour joints de sols. Cliquez ici.)

Types de joints de dilatation

Il existe plusieurs types de joints. Les noms ont été attribués en fonction de la technique utilisée pour les réaliser.

Les joints de fractionnement représentent les profilés en PVC qui permettent de morceler une grande surface en béton.

Avec ce type de joint de dilatation du béton, chaque portion a la forme d’un carré ou presque. La structure est donc solide et cela évite les fissures.

Les joints de retrait sont des traits de scie réalisés chaque 15 ou 20 m d’une structure en béton. Cet intervalle varie en fonction de certains paramètres tels que les conditions météo de la localité.

C’est une technique utilisée pour les grandes surfaces et les ouvrages de la voirie. Elle vise à empêcher le retrait du béton juste après le coulage. En effet, le matériau se rétracte lors de son séchage, et cela peut entraîner des fissures.

Pour réaliser les joints à clavetage différé, on fait le coulage de la dalle en béton par morceaux de surface modérée.

Des bandes de ferrailles sont laissées aux extrémités. Après 90 jours, le maçon achève l’opération en réalisant le coulage de ces bandes.

Pour réaliser ce type de joint de dilatation du béton, la technique est simple et moins contraignante.

Les joints de rupture s’obtiennent en morcelant les fondations en béton d’une construction. Ils permettent de limiter les impacts négatifs.

Cette technique est idéale pour assurer la stabilité des bâtiments ayant des structures avec des poids différents.

Les joints parasismiques d’au moins 6 cm sont posés entre deux immeubles accolés. Ces derniers peuvent en effet s’entrechoquer sous l’effet de la variation de la température.

Les mesures de sécurité imposent que ces joints doivent être rectilignes sur toute la hauteur des immeubles.

Les joints de construction s’obtiennent lorsqu’on arrête de façon involontaire le coulage du béton. L’installation de goujons (barres d’acier) permet alors de renforcer la structure de la construction.

On retient que les joints de dilatation sont indispensables pour la pérennité des ouvrages en béton. Il existe plusieurs types de joint de dilatation du béton.

Le choix se fera donc en fonction de l’objectif visé. Une entreprise des BTP saura utiliser le joint de dilatation du béton qui convient à votre projet.