Tout savoir sur la fissuration du béton

Le béton est un matériau utilisé depuis des siècles. Il est surtout réputé pour sa solidité et sa résistance. Cependant, le béton présente des fissures à long terme, ou lorsqu’il est soumis à des efforts de traction. On voir dans cet article tout que vous devez savoir sur la fissuration du béton.

Définition

La fissuration du béton est un phénomène normal dans la vie d’un ouvrage. Elle peut survenir quand le béton est :

  • Soumis à des efforts de traction ;
  • Conçu sans le respect des règles de solidité.

En dépit de sa solidité, le béton reste un matériau qui s’abîme lorsqu’il est soumis à une charge ou à des déformations.

La fissuration apparaît alors comme un phénomène normal. La fissure est donc un défaut qui sépare le matériau sur une certaine surface.

Elle peut donc se propager et entraîner une rupture du matériau si des mesures ne sont pas prises.

Quelles sont les causes de la fissuration du béton ? Comment les prévenir ? Existe-t-il des traitements ?

Voyez comment eviter les fissures en:

  • dalles du béton
  • dalle béton pour garage
  • dalle de votre terrasse
  • la dalle beton etage etc

Les causes de la fissuration du béton

Les causes de la fissuration du béton sont nombreuses. On peut citer :

Quand il contient trop d’eau, le béton perd énormément de sa résistance. Le matériau peut donc se fissurer.

Pour éviter cela, il faut faire des dosages précis pendant le mélange des éléments (eau, ciment, granulats…). Il faut éviter un séchage accéléré du matériau lorsqu’il est posé.

fissuration de la dalle du béton

C’est pourquoi il est recommandé d’appliquer une cure à la surface du béton fraîchement coulé. Le produit permet de :

  • Protéger le béton ;
  • Maintenir une certaine humidité ;
  • Éviter le séchage accéléré ;
  • Assurer une maturation satisfaisante.

L’absence de joint de dilatation peut aussi être à l’origine de la fissuration du béton. Les joints ont pour rôle d’absorber l’expansion du béton sous l’effet des variations climatiques (froid, chaleur, vent) et de la pression terrestre.

Ils sont donc indispensables pour la stabilité et la rigidité d’une structure en béton. Il est donc recommandé de poser des joints sur des surfaces dont les superficies sont supérieures à 40m2.

Risques en fonction de la température


En fonction de la température de la localité, lors du séchage, le béton risque de:

  • Geler et devenir très cassant ;
  • Sécher trop rapidement et présenter des fissures.

Dans les deux cas, la fissuration peut donc survenir si des adjuvants ne sont pas utilisés. Ces produits entraînent l’air et empêchent la fissuration due au cycle gel/dégel.

Quant à la carbonatation, c’est un phénomène naturel de vieillissement du béton. En bon état et sain, le matériau a un pH basique de 13. Mais, le pH baisse au fur et à mesure jusqu’à 9 lorsque le béton réagit avec le CO2.

À l’intérieur de la structure, les armatures se rongent quand la zone carbonatée les atteint. Elles prennent du volume, ce qui entraîne l’éclatement du béton qui laisse apparaître des fissures. Il est donc recommandé de recouvrir la surface du béton avec un enduit.

Le béton ne supporte pas la traction (charges directes, déformation…). C’est pourquoi le matériau se fissure quand ces contraintes se présentent.

Enfin, si le béton vibre trop, cela entraîne la fissuration interne ou externe du matériau.

Autres causes de la fissuration du béton

La fissuration du béton peut être provoquée par :

  • La présence de sulfates ;
  • Le ressuage ;
  • L’absence de treillis métalliques.

Les sulfates sont des sels de l’acide sulfurique. Ils font partie des polluants de l’air et proviennent de la pollution industrielle.

Concernant le ressuage, on note que le béton se tasse lors du séchage. Une couche d’eau se forme alors à sa surface.

Ce tassement peut être empêché par les gros granulats et les barres d’acier. Le phénomène peut donc être à l’origine de la fissuration du béton. Les treillis métalliques renforcent la structure.

comment prevenir la fissuration de la dalle du béton

Comment les prévenir ?

Pour prévenir la fissuration du béton, il existe plusieurs moyens :

  • Éviter d’ajouter trop d’eau dans le mélange ;
  • Poser les joints de dilatation ;
  • Réaliser une cure du béton ;
  • Poser des treillis métalliques ;
  • Éviter de soumettre le béton à des charges directes;
  • Utiliser les nouveaux bétons autoréparants.

Les joints de dilatation permettent aux dalles en béton de se contracter et de se dilater, sans se dégrader. L’excès d’eau nuit gravement à la qualité du béton.

La cure évite l’évaporation trop rapide de l’eau. Les charges directes fragilisent la structure en béton. Il est préférable de les éviter.

Les nouveaux bétons autoréparants contiennent des bactéries utiles. Celles-ci forment du plâtre qui permet de reboucher les fissures.

Les traitements

Les fissurations du béton ne sont pas toujours préjudiciables immédiatement. Cependant, il est conseillé de les traiter afin d’éviter de mauvaises surprises.

On utilise les polymères pour reboucher la fissure et redonner de la résistance au matériau. Il existe donc plusieurs méthodes de traitement :

  • Le traitement par injection ;
  • Le calfeutrement ;
  • Le pontage ;
  • La protection superficielle ;
  • Le traitement général.

Le traitement par injection consiste à appliquer une colle (résine) dans la fissure afin de la boucher et d’assurer l’étanchéité.

Pour le calfeutrement, on utilise des matières non solides pour colmater la fissure. Le pontage consiste en la pose d’éléments au-dessus des fissures afin de les protéger des eaux de ruissellement ou d’infiltration.

Quant à la protection superficielle, elle est une méthode de recouvrement superficielle des fissures avec du mortier.

Cependant, cette technique n’est pas vraiment efficace puisque les fissures réapparaissent généralement au bout d’un certain temps.

Enfin, le traitement général offre la possibilité de poser plusieurs revêtements étanches et imperméables pour dissimuler les fissures.

Comment réparer un béton fissuré ?

Comment réparer un béton fissuré ?

La fissuration du béton est généralement causée par une défaillance des armatures. Celles-ci s’érodent sous l’effet de la corrosion. Comment réparer un béton fissuré, voici les étapes :

  • Sonder à l’aide d’un marteau les endroits fissurés ;
  • Creuser les parties endommagées et les dégager ;
  • Éliminer la rouille ;
  • Appliquer un produit anticorrosion ;
  • Appliquer le mortier, lisser et laisser sécher.

Les zones qui sonnent creux doivent être enlevées. Il faut ensuite enlever toutes les parties endommagées jusqu’à atteindre les armatures.

On se sert alors d’une brosse métallique pour éliminer la rouille. Le produit anticorrosion est appliqué après avoir dépoussiéré la zone. On l’humidifie avant d’appliquer le mortier. Ce dernier est ensuite lissé.

Que retenir ? Malgré sa solidité, le béton s’abîme et présente des fissures à long terme ou lorsqu’il est soumis à des efforts de traction.

Cependant, il existe une multitude de moyens de prévention et des traitements pour remédier à ce phénomène.