Comment faire une Fondation superficielle? Types et Prix.

La fondation est une partie très importante dans le processus de construction d’un ouvrage. En effet, cette dernière permet d’assurer une certaine stabilité de tout le  bâtiment en question. 

Cependant,  en fonction de plusieurs paramètres comme la taille de l’édifice ou sa finalité,  il existe plusieurs types de fondations telles que ; les fondations profondes et semi-profondes, les fondations par radier et les fondations superficielles.

Ainsi, les fondations superficielles étant presque incontournables pour certains chantiers, elles méritent  une attention assez particulière.

Définition

La fondation superficielle est une fondation qui repose sur le sol ou légèrement en profondeur (soit moins de trois mètres de profondeur). Ne vous fiez pas à son nom, car la fondation superficielle n’est en aucun cas une mauvaise fondation ou alors une des fondations les moins solides.

Elle a cette particularité qu’elle ne peut être utilisée que sur  des sols vraiment stables. C’est un style de fondation qui est parfaitement adapté pour des maisons individuelles. D’ailleurs, la plupart des maisons individuelles construites aujourd’hui sont faites à base de fondations superficielles.

Il est à noter cependant qu’il existe trois types de fondations superficielles pour différents usages.

Types de fondations superficielles

Elles sont entre autres:

La semelle filante

La semelle filante ou encore semelle continue est l’une des fondations les plus utilisées parmi les différentes fondations superficielles, étant donné que celle-ci se situe en dessous des murs porteurs.

Elle est caractérisée par la pose d’une semelle sur un béton de propreté, à une profondeur minimale. Elle est directement placée en dessous du mur porteur, et permet ainsi de maintenir toutes les charges de la construction.

semelle filante

La semelle isolée

La semelle isolée encore appelée semelle ponctuelle est une fondation superficielle qui se place en dessous des poteaux isolés.

En effet,  contrairement aux autres fondations superficielles, celle-ci n’est pas continue en dessous d’une structure, mais elle est placée à des endroits bien précis de la construction, généralement sous des poteaux de rive, d’intérieur ou encore des poteaux d’angles.

L’utilisation de la semelle isolée est récurrente pour les fondations de petits immeubles par rapport à celles de maisons individuelles.

Les radiers

Comme la semelle filante, le radier est une fondation qui s’étend sur toute la surface du bâtiment. Les radiers sont généralement utilisés sur des sols avec une stabilité réduite. En effet, le radier n’est rien d’autre qu’une énorme dalle de béton ayant une épaisseur d’environ 30 centimètres qui va s’étaler sur toute la surface de votre ouvrage.

Cela a pour but  d’éviter que les semelles filantes ne se touchent lorsque la largeur nécessaire calculée pour les semelles filantes est trop élevée. Cependant, il ne faut  pas confondre le radier à la dalle.

La dalle représente en effet la base d’un bâtiment ayant une épaisseur entre 15 et 20 centimètres, le radier à son tour représente les fondations qui sont directement liées au mur porteur.  

Comme tous les travaux de construction, la fondation superficielle a son coût.

fondations en beton

Le prix d’une fondation superficielle

En effet, si vous voulez le prix d’une fondation superficielle, il est conseillé de faire appel à un artisan  ou à une entreprise spécialisée qui pourra vous faire un devis assez précis de celle-ci selon votre construction. Il est un peu difficile de calculer le prix d’une fondation superficielle, car, celle-ci dépend de plusieurs facteurs non négligeables.

Tout d’abord le type de sol : selon la qualité de votre sol, il vous faudra des fondations plus ou moins compliquées qui affecteront également les prix qui seront plus au moins élevés.

L’état du sol: avant le début des travaux pour la pose d’une fondation superficielle, il faudra en effet effectuer un terrassement du sol. Plus votre sol sera en mauvais état, plus le prix de votre fondation sera élevé.

La surface des fondations : le prix d’une fondation superficielle s’évalue également en m3 alors, plus votre construction sera  large, plus le coût de la fondation augmentera.

L’entreprise contactée: il est à noter qu’en fonction de l’entreprise que vous allez contacter, celle-ci appliquera ses propres tarifs au m3. Ainsi, c’est pour cette raison qu’il est important de toujours faire des devis dans différentes entreprises, afin d’avoir divers  avis pour juger des meilleurs tarifs afin de faire le bon choix.

Il est vraiment compliqué d’avoir un prix précis des fondations superficielles sans avoir pris connaissance des propriétés du chantier.

Néanmoins, on estime le coût de celles-ci entre 100 et 150 € le m3.  Et comme nous l’avons dit plus haut, le coût varie en fonction de l’importance du chantier.

En effet pour effectuer des travaux de fondation superficielle il faut connaître le volume de béton nécessaire.

Calcul du volume de béton nécessaire

Le béton est un matériau de construction qu’il est possible d’adapter selon vos besoins. Le dosage du béton varie assez beaucoup. 

Ce dernier a des propriétés différentes en fonction de la quantité et du type de matériau qui y sont souvent ajoutés. Le calcul du béton consiste donc à connaître la quantité exacte  pour une construction ainsi que le bon dosage.

Le calcul de béton pour une fondation superficielle nécessite de faire une confrontation entre les réalités du terrain et le plan de celui-ci.

Pour une semelle de fondation, le volume de béton se calcule donc de la manière suivante. On multiplie la Longueur X l’épaisseur X la largeur du terrain (L x E x l).

 Cependant,  faites attention aux irrégularités du sol qui sont souvent entraînées lors des travaux du terrain par la pelleteuse. Lorsque c’est le cas, évaluer les côtes dans les endroits différents enfin d’obtenir une dimension moyenne.

Comment réaliser la fondation superficielle?

Réaliser une fondation superficielle n’est pas une mince à faire, car elle nécessite une certaine expérience dans le domaine de la maçonnerie, elle n’est pas à la portée de tout le monde. Les étapes de la réalisation d’une fondation superficielles sont donc les suivantes:

  • L’implantation : consiste à tracer l’emplacement de la future construction.
  • Le décapage : consiste à extraire la terre et la stocker.
  • Le terrassement : ici, on coule les fondations à une profondeur suffisante dans le but d’éviter tout risque de gel pour  assurer la stabilité de la construction .
  • Utiliser le béton de propreté pour éviter que la boue ne s’incruste.
  • Ensuite, procéder au ferraillage de la fondation.
  • Enfin déposer et couler le béton.

Toujours faire appel à des spécialistes pour avoir le rendu que l’on souhaite.