Tout savoir sur les temps de séchage du béton

L’usage du béton intervient pour de nombreuses raisons et plus encore dans la construction d’une maison.

Au vu de cette importance, il est nécessaire de vous intéresser de près à tout ce qui touche à ce matériau.

Cela inclut notamment tout ce qui entre en compte depuis l’étape de la préparation jusqu’au moment de séchage du béton.

Et justement, c’est cette étape qui va permettre d’avoir au bout du compte un béton de qualité pour votre construction.

Cet article vous donne toutes les informations nécessaires sur un séchage dans les règles de l’art.

Quel est le temps de séchage du béton ?

Pour vérifier la qualité du béton, le temps de séchage du béton est caractérisé par deux dates importantes nécessaires pour effectuer des essais.

Il se fait selon deux essais à 7 jours et à 28 jours. De façon générale, le temps de séchage du béton dépend essentiellement de l’application qui en sera faite.

Ainsi, lorsque le béton compte être utilisé pour la conception d’une dalle ordinaire de 10 cm d’épaisseur, il vous faudra attendre 10 semaines pour le séchage à raison d’une semaine par centimètre d’épaisseur. Si le béton doit être utilisé pour une fondation pavillonnaire, le temps de séchage nécessaire est de 3 semaines.

Pour la réalisation d’un mur branché et un plancher sur hourdis, vous devez attendre 28 jours pour le premier et 12 jours pour le second avant que votre béton ne soit totalement séché.

Enfin, si le but de l’utilisation du béton est d’en faire une chape, une semaine vous suffit comme temps de séchage.

Le temps de séchage du béton pour vos travaux est une étape d’une importance capitale, car il détermine la qualité du résultat final.

C’est pour cela qu’il est nécessaire de respecter au mieux les temps indiqués à cet effet. Durant cette étape, le béton doit passer par différentes phases que vous devez connaitre.

temps séchage du béton

Les phases de séchage du béton

Le séchage du béton constitue une étape incontournable dans le processus de construction. Pour cette raison, il est nécessaire de pouvoir respecter toutes les étapes pour avoir du béton de très bonne qualité.

Il passe donc par trois phases afin d’atteindre le bon niveau pour son utilisation. En effet, le béton est constitué de trois matériaux essentiels que sont le sable, des graviers, le ciment auxquels est ajoutée de l’eau pour faire le mélange.

Une fois que le mélange homogène est obtenu, il doit passer par trois phases pour avoir la matière dure qu’on lui connait. On distingue ainsi :

  • La phase dormante qui correspond à la sortie de la pâte de béton de la bétonnière ou la centrale. Celle-ci est facilement malléable, et vous pouvez la travailler à votre guise ;
  • La prise qui constitue la phase où la pâte de béton atteint une viscosité après environ deux heures. À cette étape, le séchage commence, et la pâte ne peut plus être travaillée ;
  • Le durcissement qui correspond au moment où le béton est figé et la résistance mécanique croit progressivement.

Ces trois phases ne constituent en réalité qu’une étape dans le processus de séchage du béton. En effet, à la suite de cela commence le durcissement du béton qui peut prendre jusqu’à un mois pour que ce dernier sèche complètement.

Avec l’utilisation des grands jalons, le matériau atteint 50 % de sa résistance au bout de 7 jours. Au bout de 28 jours, cette résistance atteint un taux de 80 %.

Il est à cet effet nécessaire de respecter toutes les phases si vous souhaitez avoir une construction solide.

Influence des conditions climatiques sur le temps de séchage du béton

Le processus de séchage du béton n’est pas aussi simple qu’il y paraît et dépend d’un grand nombre d’éléments.

Parmi eux, les conditions climatiques sont un facteur à ne pas négliger. En effet, la météo a une influence non négligeable sur les temps de séchage du béton.

Cela s’explique par le fait que le froid peut ralentir la réaction d’hydratation. Un temps au-dessous de 5 °C pourrait empêcher votre béton de sécher.

A contrario, la chaleur favorise l’hydratation du béton. Mais, à une trop forte température, celui-ci peut facilement se fissurer.

Ainsi, si les conditions climatiques influencent le temps de séchage du béton, il est indispensable pour que cela se fasse convenablement qu’il ne fasse ni trop chaud ni trop froid.

Cependant, si vous devez absolument faire sécher du béton malgré des conditions climatiques défavorables, il existe une solution.

Vous pourrez vous servir de produits complémentaires qui aident au séchage du béton comme il se doit. Il s’agit d’utiliser des adjuvants pour accélérer ou ralentir le séchage du béton.

Phases de séchage du béton

L’ajout d’adjuvants pour gérer le temps de séchage du béton

Le séchage du béton est une tâche beaucoup plus subtile qu’il n’y paraît. C’est pour cela que tout doit être minutieusement prévu pour avoir les résultats escomptés.

Ainsi, vous devez être capable de faire face à des situations météorologiques défavorables. Dans ces cas, il est recommandé de recourir à l’utilisation de certains produits adjuvants.

Ces derniers ont la faculté de retarder le processus de prise du béton.
     

Quels sont les différents types d’adjuvants pour jouer sur le temps de séchage du béton ?

On distingue trois types différents d’adjuvants pour le séchage du béton quand les conditions climatiques ne sont pas bonnes.

Le premier est l’accélérateur de durcissement qui accélère le séchage du béton, lui permettant d’atteindre plus vite ses résistances finales.

De même, vous pourrez utiliser l’accélérateur de prise pour favoriser une prise du béton rapide.

Si vous souhaitez retarder la prise du béton et le garder malléable pendant un moment, alors vous pouvez vous servir du retardateur de prise.

Ce produit s’avère efficace si le béton vient de loin dans un camion-toupie.

Evolution séchage du béton
Evolution séchage du béton.
Source: forumconstruire..com

Comment bien sécher son béton ?

L’importance du béton n’est plus à démontrer, et les temps de séchage de ce dernier ne sont pas à négliger.

C’est pour éviter des situations pouvant avoir des conséquences graves que le temps de séchage du béton est fortement règlementé.

En effet, le processus de maturation qui est l’étape permettant d’obtenir les caractéristiques voulues est régi par les normes NF EN 206-1.

Cette phase demande beaucoup d’attention, et la tâche doit être exécutée de la manière la plus homogène possible.

Pour bien sécher son béton, il est nécessaire de respecter les délais minimums avant la reprise des travaux.

Cela évite que la dalle de béton ne s’effondre par la suite ou que le produit final, c’est-à-dire le béton, ne remplisse pas les futures caractéristiques résistives.

Pour obtenir un meilleur résultat, il est alors nécessaire de faire preuve de patience pour respecter la durée qu’il faut.

A lire aussi